CLINIQUE DU GENOU
CLINIQUEDU GENOU

ARTHROSCOPIE

A QUOI SERT L'ARTHROSCOPIE ?

L'arthroscopie est une technique de microchirurgie, mise au point voici une trentaine d'années. Elle a révolutionné la chirurgie du genou, en permettant d'opérer sans ouvrir le genou.
Les progrès de la miniaturisation ont permis depuis une quinzaine d'années d'opérer les MENISQUES et les LIGAMENTS CROISES.
L'arthroscopie permet aussi de pratiquer un LAVAGE ARTICULAIRE pour éliminer les particules de CARTILAGE dans l'ARTHROSE, ou ôter des fragments libres dans l'OSTEOCHONDRITE. 
L'arthroscopie permet égalemment de sectionner une PLICA (accolement anormal provoquant des frottements douloureux et une usure du cartilage), ou de nettoyer le genou (ARTHROLYSE). Elle permet enfin de recentrer la ROTULE par "section de l'aileron rotulien externe".

 

COMMENT SE PASSE UNE ARTHROSCOPIE ?

C'est une intervention chirurgicale qui dure une vingtaine de minutes. Elle se pratique soit sous simple anesthésie du genou (anesthésie LOCO REGIONALE, le plus souvent par RACHI ANESTHESIE), soit sous une courte ANESTHESIE GENERALE. Elle peut être pratiquée dans la journée (CHIRURGIE AMBULATOIRE), ou avec une courte hospitalisation (24 ou 48 heures).

Comme pour toute intervention, une consultation avec l'ANESTHESISTE est obligatoire au moins trois jours avant l'intervention. Cela laisse ainsi le temps de réfléchir à l'intérêt d'être ou non opéré (par exemple en prenant l'avis de son médecin traitant). Et donc de se présenter le jour de l'hospitalisation  muni d'un document signé de "CONSENTEMENT ECLAIRE" marquant l'accord pour l'intervention.

Vous devez arriver A JEUN depuis minuit le jour de l'intervention. Vous passerez par le service des ADMISSIONS puis vous serez conduit dans votre chambre.

Puis l'infirmier vous fera prendre une douche bétadinée (antiseptique marron) pour éliminer le maximum de microbes de votre peau. Puis préparera votre genou en rasant la zone opératoire. Le but est de limiter au maximum tout facteur d'infection.

Puis vous serez conduit au bloc opératoire. Si vous avez opté pour rester éveillé, l'anesthésiste endormira votre genou par une petite piqure au bas du dos (rachi anesthésie). Cette piqure est quasi indolore, et insensibilise tout le membre inférieur : on peut sentir quelques fourmis, mais aucune douleur. La sensibilité revient progressivement en deux à trois heures.

Sinon vous serez endormi totalement quelques minutes sous ANESTHESIE GENERALE.

Vient ensuite l'arthroscopie proprement dite. Vous serez d'abord installé en salle d'arthrocopie par les infirmières. Elles placerons un GARROT vingt centimètres au dessus de votre genou, qui une fois gonflé, supprime le passage du sang dans le genou. Puis l'infirmière lave à nouveau votre genou deux fois à la BETADINE (antiseptique marron). 

Le CHIRURGIEN intervient alors et vous installe en enveloppant votre genou de draps stériles. Puis par deux petits trous de part et d'autre du tendon rotulien, il va introduire sans aucune douleur dans votre genou endormi, ses instruments : une fibre optique reliée à une caméra de télévision, et divers instruments (pince, palpateur, aspirateur...) Vous serez libre de regarder la télévison avec le chirurgien, pendant qu'il agira pour résoudre votre problème.

Une fois l'intervention réalisée (quinze minutes en moyenne), il suturera les deux points d'entrée par deux fils RESORBABLES (qui tomberont seuls en trois semaines). Puis posera un pansement, une attelle et un bas de contention (pour empêcher le risque de PHLEBITE).

Vous passerez ensuite une heure en salle de réveil, en attendant que vos pieds commencent à bouger. Puis de retour dans votre chambre, vous pourrez enfin manger selon le délai autorisé par l'anesthésiste.

 

LES SUITES DE L'ARTHROSCOPIE

Les patients en "AMBULATOIRE" sortent le soir, une fois que la sensibilité est parfaitement revenue, et après avoir réussi à uriner normalement. 
Les autres se reposeront en passant la nuit à la clinique. 
Tous verront avant leur sortie un KINESITHERAPEUTE qui leur donnera tous les conseils pour bien remarcher.

Certains marchent bien immédiatement, mais il est courant de boitiller quelques jours. Des cannes peuvent alors aider la première semaine. 
Une ATTELLE D'IMMOBILISATION est utile les deux premières nuits, évitant les mouvements du genou, plier étant parfois un peu douloureux.
Des médicaments prescrits à la sortie élimineront les douleurs et l'inflammation . Des ANTICOAGULANTS à prendre 7 jours sous forme de petites piqures sous cutanées, conjuguées aux BAS DE CONTENTION, élimineront le risque de PHLEBITE (vilains bouchons dans les veines, qui migrent vers les poumons en embolie pulmonaire). Ces piqures anticoagulantes sont donc indispensables pour ne pas prendre de risque inutile !

Une infirmière refera votre pansement les premiers jours, et les fils tomberont  tout seuls vers la troisième semaine.

Des séances de REEDUCATION vous seront prescrites, à débuter vers le cinquième jour après l'intervention, avec le KINESITHERAPEUTE de votre choix. Evitez de vous mettre à genou, de vous accroupir, de plier à fond le genou les premières semaines.

Si vous ne l'avez pas eu à la sortie, vous recevrez le COMPTE RENDU OPERATOIRE détaillant l'intervention par courrier à votre domicile, ainsi que votre médecin traitant. Vous reverrez votre CHIRURGIEN vers la quatrième semaine post opératoire en consultation.

L'arrêt de travail varie selon l'intervention et selon votre travail : un maçon s'arrêtera un mois par exemple, tandis qu'un travail de bureau peut être repris très vite, après 3 ou 4 jours de repos. 

L'arrêt sportif est lui aussi variable, au minimum de un mois. Il sera stipulé sur votre compte rendu opératoire.

 

QUE FAIRE SI VOUS AVEZ UN PROBLEME APRES L'INTERVENTION ?

Pour un problème administratif ou un question sur vos médicaments ou la rééducation, une HOTLINE est à votre disposition 7 jours sur 7 de 8h à 21h au  

06 78 66 39 19. En dehors de ces heures, c'est à dire la nuit, et donc en cas d'urgence, contactez votre médecin traitant, le médecin de garde, ou le service d'urgences de l'hôpital de votre secteur.

 

 

Comment nous joindre

CLINIQUE DU GENOU

Place Victor Hugo

(ex Trocadéro)

68, rue BOISSIERE

75116 Paris

métro

VICTOR HUGO

 

Téléphone :

France  : 01 53 36 82 82

De l'étranger :

0033 1 53 36 82 82

En cas de nécessité d'une consultation URGENTE, signalez le lors de la prise de rendez-vous !

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.